Forum Enfants Différents en difficulté, malade, handicapé, précoce

Forum d'écoutes,soutiens,renseignements et détentes. Toutes les régions et pathologies sont les bienvenues
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
L'administratrice a fermé le forum . Vous ne pouvez plus vous enregistrer sur ce forum. Vous avez néanmoins accès au forum pour vous aider dans vos démarches. Merci de votre venue
Derniers sujets
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Meilleurs posteurs
cece
 
anetka
 
crysania
 
olivetsteph
 
Lise&Lulu
 
Supermamounette
 
didounette
 
mme chouchou
 
kalika
 
maman5
 
Statistiques
Nous avons 40 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est liloutte333

Nos membres ont posté un total de 784 messages dans 288 sujets

Partagez | 
 

 La bronchiolite

Aller en bas 
AuteurMessage
cece
Admin
Admin
avatar

Féminin Messages : 4896
Date d'inscription : 17/09/2009
Age : 40
Localisation : montauban

MessageSujet: La bronchiolite   Sam Nov 07 2009, 08:03

La bronchiolite est une inflammation des dernières petites bronches (bronchioles).
Elle s'étend parfois aux alvéoles et prend alors le nom de broncho-alvéolite.
Elle se rencontre principalement chez le tout petit (moins de 2 ans), essentiellement en période hivernale (d'Octobre à Février, voire jusqu'en Avril).

Ce qu'il se passe
Le virus responsable est le VRS (virus Respiratoire Syncitial). Il pénètre par les bronches pour terminer sa course dans les bronchioles où il se développe.
La contamination se fait d'un individu à l'autre. Le virus est présent dans les postillons et donc dans le contact direct : 1 m à 1m 50 sont suffisants pour inhaler les minuscules gouttelettes émises lors de la parole.
Le virus est très résistant (pas loin de 6 heures), ce qui fait qu'il peut être transmis par tout objet avec lequel l'enfant contaminant a pu être en contact (jouet, literie, linge de toilette, etc.).
Il s'agit d'une épidémie (d'Octobre à Février au maximum) qui touche les enfants de moins de 1 an essentiellement.
Tout commence donc par une simple rhino-pharyngite qui généralement guérit toute seule ou avec des médicaments prescrits par le médecin. Chez certains enfants, cette banale "rhino" évolue vers une infection des bronchioles rapidement obstruées par une sécrétion importante de mucus. Si l'on ne fait rien à se stade il s'ensuit rapidement un insuffisance respiratoire.
Les bronchiolites sont fréquentes en milieu hospitalier et dans les crèches au cours d'épidémies surtout hivernales.
Cette infection guérit fort heureusement bien et vite si l'on ne perd pas de temps et si l'on met en route les traitements adéquats. Elle doit donc retenir toute votre attention et vous inciter à reconnaître les signes qui la caractérise et ceux qui signent sa complication.

Ce qui doit vous amener à consulter
* Une rhinopharyngite qui ne guérit pas en 3 ou 4 jours
* une toux, surtout si elle est sifflante
* une fièvre qui traîne au delà de 48 heures
* Un petit sifflement qui est perceptible parfois simplement en pénétrant dans la pièce.

Les signes d'alerte
* Une respiration rapide (polypnée).
* Une difficulté respiratoire qui peut gêner lors de la prise des biberons
* Un creusement du thorax à l'inspiration (encore appelé signe de l'entonnoir).
* Une expiration sifflante.
* Une toux sèche et très irritante avec des sifflements.
* Une fièvre parfois élevée associée à l'un de ces signes.
Dans ces cas, appelez votre médecin ou à défaut le service de garde qui agira rapidement.

De plus, si l'enfant :
* A les lèvres bleutées et a fortiori le visage bleuté
* qu'il refuse de téter ou de prendre son biberon
* qu'il a moins de 6 semaines
Il faudra appeler le Service médical de garde ou le 15.

L'attitude du médecin en urgence
Son attitude dépendra selon qu'il pense qu'il s'agit d'une crise d'asthme, d'une laryngite dont les signes peuvent être très proches de la bronchiolite.

Administration d'un Corticoïdes en urgence: Médicaments à utiliser de façon exceptionnelle, dans certains cas précis. Spécialités : célestène gouttes, solupred gouttes.">corticoïde en urgence par voie orale ou intra-musculaire selon l'importance des symptômes.
Broncho-dilatateur en spray adapté au nourrisson (utilisation d'un baby-haller).
S'il s'agit d'une bronchiolite, son attitude sera différente :

Il prescrira des séances de kinésithérapie respiratoires dites d'accélération du flux expiratoire. Cette technique doit être effectuée par un spécialiste pour être efficace. Les séances seront effectuées 2 fois par jour, le temps que la bronchiolite guérisse.
La prescription d' antibiotiques: Classe de médicament très vaste, utilisée dans la lutte exclusive contre les bactéries, de façon à bloquer leur développement assainir les tisus atteints. Leur action sur les autres effets de l'infection (fièvre, douleur, inflammation) n'est qu'indirecte.">antibiotiques n'est effectuée que si le médecin craint une surinfection par une bactérie, ou si une otite associée par exemple le nécessite.
Les bronchodilatateurs ne sont prescrits que lorsqu'il y a un doute sur une crise d'asthme, ou que des antécédents d'asthme le justifient. Les corticoïdes ne sont généralement d'aucune utilité.
Au cabinetL'examen clinique suffit à faire le diagnostic, éliminer un asthme ou une bronchite asthmatiforme et mesurer l'importance de l'insuffisance respiratoire.
Dans les formes atypiques qui peuvent poser la question d'un autre diagnostic, le médecin peut être amené à demander des examens complémentaires, mais il faut savoir que la bronchiolite n'en nécessite en général aucun.
Mise en route du traitementLes médicaments
Broncho-dilatateur en spray ou en sirop si nécessaire
Kinésithérapie respiratoire (5 à 6 séances).
Antibiothérapie.

La kinésithérapie respiratoire
Elle est essentielle. Son objectif est de libérer les bronchioles des sécrétions qui les encombrent. C'est la technique de l'augmentation du flux expiratoire. Il faut compter entre 8 et 10 séances.
Votre attitudeEn urgence
Vous ne devez pas tenter d'effectuer cette manoeuvre d'augmentation du flux expiratoire car elle nécessite une formation spécifique.
En revanche il est possible de nettoyer les fosses nasales, grâce à des gouttes dans le nez qui nécessite une technique particulière. Pour la connaître, cliquez ici.
Vous devez absolument vous abstenir de donner des médicaments contre la toux.
Et finalement votre seul rôle est de faire appel au médecin s'il s'agit de la première crise. S'il s'agit d'une bronchiolite connue et déjà diagnostiqué, l'appel sera fait au médecin ou au kinésithérapeute selon les indications qui vous auront été présentées auparavant.
La surveillance
Une fois les séances de kinésithérapie mises en place, il est impératif également de bien connaître les signes d'alerte qui devront faire appel au médecin :

Respiration rapide
Respiration irrégulière
Impossibilité de s'alimenter correctement à cause de la gêne respiratoire : on considère qu'un refus du biberon ou la prise incomplète du biberon à 3 repas de suite est un signe d'alerte.
La préventionElle repose sur des règles d'hygiène :

Evitez d'approcher à moins d'1 mètre les enfants de moins de 1 an si vous êtes enrhumé. Par contre si vous le devez, mettez-vous un masque ou un linge sur le visage.
Tout enfant qui a le nez qui coule devra être écarté des nourrissons de moins de 1 an entre Octobre et Février. Si ce n'est pas possible (contexte familial), bien expliquer aux enfants plus grands qu'il ne faut pas embrasser le bébé ou le toucher.
Evitez le passage d'objets ou de joutes ou de linges pouvant être contaminés.
Lavez-vous les mains avant et après vous être occupé de votre enfant. Réservez-lui des affaires qui lui soient exclusivement personnelles (tétines, linge de toilette, habits, etc.).
Cessez de fumer dans l'entourage de l'enfant. Le tabagisme passif est très nuisible.
Evitez tant que possible de mettre votre enfant en crèche s'il a moins de 6 mois, durant la période d'Octobre à Février.
Les suitesSans problèmes si le diagnostic est fait suffisamment tôt et la kinésithérapie efficace.
Le suivi par les "réseaux bronchiolites" mis en place depuis 2001 et qui vont se généraliser dans toute la France, permet une prise en charge à domicile dans 95% des cas.
Risque d'insuffisance respiratoire aiguë dans le cas contraire conduisant à l'hospitalisation en soins intensifs, ce qui ne représente qu'environ 5% des cas.
Quoi qu'il en soit, les décès à l'hôpital sont rares, et la guérison se fait sans la moindre séquelle.

Source: L'internaute - Encyclopedie medicale"


mes trois enfants ont un retard global de développement
ma vitrine sur facebook: https://www.facebook.com/LesCreationsDeCece
Revenir en haut Aller en bas
http://enfants-differents.forumactif.com
 
La bronchiolite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Enfants Différents en difficulté, malade, handicapé, précoce  :: TOUT SAVOIR SUR LA SANTE :: Les bobos en tout genres-
Sauter vers: